Rechercher







Le territoire de la MRC et son usage

La MRC Mékinac possède un grand potentiel agricole. En effet, l’activité agricole est la deuxième activité économique en importance dans la MRC de Mékinac après le secteur forestier. À lui seul, le secteur agricole génère plus de 5 millions de dollars annuellement en investissements sur le territoire, tout en générant des revenus supérieurs à 43 millions de dollars. De plus, une enquête effectuée par Emploi Québec dévoile que plus de 20 % des emplois de la MRC de Mékinac sont directement liés au secteur agricole.


Malgré cela, Mékinac n’a pas encore atteint son plein potentiel agroalimentaire et un nouveau souffle dynamise actuellement le secteur. Une relève se pointe, une sensibilisation à la valeur ajoutée des produits voit le jour et des projets structurants pour la pérennité de nos entreprises se mettent en œuvre.


Source : https://www.mrcmekinac.com/wp-content/uploads/PDZA-Rapport_Final_v04.pdf

La vocation agricole domine le paysage du territoire habité de la MRC de Mékinac. La zone agricole, telle que définie par la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles du Québec, occupe 25 % du territoire des municipalités et 8,5 % de l’ensemble du territoire. Le territoire de certaines municipalités est presque entièrement voué à l’agriculture, dont les municipalités de Saint-Séverin (99,4 %) et de Saint-Adelphe (98,6 %).


L’activité agricole de Mékinac s’articule principalement autour des élevages de bovins laitiers et de bovins de boucherie pour la production animale et des cultures de céréales, protéagineux et fourrages en production végétale. Mékinac offre aussi une diversité agricole intéressante. En plus des productions citées précédemment et des productions traditionnelles présentes sur le territoire, des productions non-traditionnelles telles que l’horticulture, les produits forestiers non ligneux, l’asclépiade, l’élevage de dindons, de lapins et de cerfs sont en progression.


Source : https://www.mrcmekinac.com/wp-content/uploads/PDZA-Rapport_Final_v04.pdf

Mékinac n’a pas de western que le Festival western de Saint-Tite. Il semble y avoir un regain d’intérêt également pour l’élevage des chevaux à des fins de loisir et de compétition. En effet, 30 entreprises effectuant l’élevage de chevaux ont été dénombrées en 2005. Ce nombre ne comprend pas les chevaux gardés pour le loisir.


Le secteur de la transformation agroalimentaire joue un rôle primordial dans l’économie locale. Depuis quelques années, la transformation agroalimentaire régionale a tendance à se développer vers certains marchés créneaux. Cette orientation permet au secteur de se développer en accord avec les matières premières disponibles sur le territoire. Mékinac compte sur une trentaine d’entreprises de transformation agroalimentaire œuvrant dans des domaines tels l’abattage d’animaux et la transformation alimentaire destinée à la consommation humaine et animale. À elles seules, ces entreprises supportent plus de 120 emplois directs.



Source :https://www.mauricie.upa.qc.ca/syndicats/syndicats-locaux/syndicat-upa-de-mekinac

Que ce soit à leurs enfants ou à d’autres passionnés d’agriculture non-apparentés, beaucoup de producteurs agricoles envisagent la possibilité de transférer leur exploitation. Le dernier recensement de 2016 au Québec donnait l’âge moyen de ces propriétaires à 53 ans. On peut en déduire que plusieurs d’entre eux réfléchissent quant à leur avenir au sein de leur entreprise. Ils se questionnent sur la meilleure manière de transférer graduellement leur ferme. Pourquoi ne pas profiter des multiples avantages qu’offre une consultation auprès de conseillers/conseillères afin d’explorer les solutions possibles ? Des professionnels vous offrent leurs services-conseils afin de vous guider à prendre de bonnes décisions pour la pérennité de votre entreprise.





Les services conseils


Voici quelques exemples de services-conseils en gestion pour les producteurs agricoles et agroalimentaires québécois qui envisagent le transfert de leur entreprise familiale:

  • Rencontre préparatoire à un plan de transfert : aider les parents et la relève potentielle dans une réflexion sur leur désir de s’impliquer dans un processus de transfert.

  • Support aux gestionnaires de l’entreprise : meilleures pratiques de communication, outils pour faciliter la cogestion, aide à la résolution de conflits, organisation du travail, etc.

  • Plan de démarrage : pour un jeune ou un moins jeune qui veut démarrer une nouvelle entreprise agricole ou agroalimentaire et lorsqu’il ce n’est pas possible d’envisager le transfert d’une entreprise établie.

  • Plan de transfert de ferme apparenté ou non apparenté : planification des étapes en vue du transfert, partage des responsabilités sur l’entreprise, impact de l’impôt, prime d’établissement de la FADQ, formation ou non d’une compagnie, etc.


Les producteurs agricoles et agroalimentaires québécois peuvent bénéficier d’aides financières par l’entremise des Réseaux Agriconseils en vertu du Programme services-conseils (PSC), lequel est rendu possible grâce à l’Accord bilatéral Canada-Québec de mise en œuvre du Partenariat Canadien sur l’Agriculture (PCA). Cette aide financière est accessible lors d’utilisation des services-conseils délivrés par les conseillers/conseillères inscrits aux Réseaux Agriconseils. Que ce soit pour un plan de démarrage (pour la relève), un plan de transfert, du support aux gestionnaires d’entreprises tel que des rencontres préparatoires au transfert d’entreprise, des conseillers/conseillères indépendants puissent vous prodiguer leurs conseils pour vous aider à trouver les meilleures solutions en terme de plan de transfert ou en terme de bonnes pratiques de communication au sein de l’entreprise.


Par exemple, l’aide financière pour un plan de transfert est de 85 % des dépenses admissibles avec un maximum de 8 500 $. C’est une subvention et non un prêt! « Ne passez pas à côté de ça! »

Le plan de transfert comprend le temps de services-conseils pour :

  • la gestion des ressources humaines ;

  • la gestion des risques (notaire) ;

  • le transfert d’actifs (fiscaliste) ;

  • le financement et analyse du projet (Agroéconomiste).


Pour en savoir plus, contactez le Réseau Agriconseils de votre région en composant sans frais le 1 866 680-1858

C’est avec plaisir que nous échangerons gratuitement avec vous sur vos projets et que nous vous dirigerons vers les conseillers/conseillères aptes à répondre à vos attentes et à vos besoins.

Pour visiter notre page facebook www.facebook.com/agriconseils







La passion pour l’agriculture, qu’elle soit transmise de génération en génération ou née de diverses expériences, est souvent synonyme d’entrepreneuriat. Devenir entrepreneur en agriculture, c’est plus qu’avoir une carrière, c’est choisir un mode de vie! Se lancer en agriculture représente son lot de défis, mais le secret de la réussite, c’est d’être passionné, préparé et surtout, bien entouré!


Comment s’y retrouver?


Par où commencer? Qui peut nous aider? Comment s’y prendre?

Nombreuses sont les organisations qui peuvent aider, soutenir ou appuyer les aspirants entrepreneurs agricoles. La principale porte d’entrée demeure le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). Toutefois, plusieurs autres organismes et partenaires œuvrent également dans le même sens. Que ce soit Avenir entreprise agricoles Mauricie / L'ARTERRE, l’Union des producteurs agricoles, les réseaux Agriconseils, les municipalités régionales de comté ou les villes, les sociétés d’aide au développement des collectivités ou La Financière agricole du Québec, les conseillers y sont guidés par le même objectif.

Au MAPAQ, les équipes de la direction régionale de la Mauricie et celle du Centre-du-Québec, regroupant des expertises diversifiées, sont à votre disposition pour :


·discuter d’un projet, le préciser, l’analyser, le planifier et vous diriger vers les ressources disponibles pour favoriser sa réalisation;

· fournir les renseignements nécessaires sur les façons de gérer ou d’acquérir une entreprise agricole;

· préparer un plan d’action pour la réalisation du projet;

· faire connaître les programmes de formation pertinents;

· vous guider vers les professionnels qui sont susceptibles de soutenir l’élaboration de votre plan d’affaires et d’appuyer votre projet dans ses aspects techniques ou financiers;

· assurer un suivi avec vous.


Un travail d’équipe


De plus en plus, les organisations travaillent de concert, en vue de faciliter les démarches de la clientèle et de donner toutes les chances au projet de voir le jour. Ainsi, selon le cas, des rencontres communes peuvent être organisées.


Avec de la volonté, une bonne préparation et de bons conseils, il est toujours possible de se donner les moyens de ses ambitions et de sa passion! Vous avez des idées? Communiquez avec nous et abonnez-vous à nos infolettres.



Isabelle Lessard, répondante en relève agricole

Direction régionale de la Mauricie du MAPAQ

819 371-6761, poste 4630

Isabelle.lessard@mapaq.gouv.qc.ca


1
2